Fermer

A propos

Notre famille, Mister Vert, Miss Verte, Vert-lune et Vert-jardin est une famille ordinaire qui a décidé de faire sa part de colibri pour contribuer à construire un monde de demain plus adapté pour l’homme et en adéquation avec les lois de la nature.

Une famille ordinaire ?

Nous insistons sur le fait que nous sommes ordinaires : cela signifie que nous ne sommes ni écologistes militants, ni ermites dans une montagne, ni hyperactifs qui ne dorment que 3h par nuit ! Nous travaillons tous les deux et nos enfants vont à l’école. Comme beaucoup de monde aujourd’hui, nous courons après le temps, même si nous vivons près d’une petite ville et que nous ne connaissons pas les temps de transport quotidiens des métropoles. Ce que nous proposons ici, c’est un cheminement, le plus simple possible, pour vivre davantage en adéquation avec notre planète. Nous cherchons donc des solutions abordables en termes de temps et de budget, mais des solutions qui, reproduites par un grand nombre de colibris, ont un impact positif sur notre planète.

Pourquoi la famille verte ?

Ce nom de famille verte ne signifie pas que nous sommes de parfaits connaisseurs de la nature, et de tous les moyens de la protéger, bien au contraire ! Nous apprenons à connaitre la nature, à la mettre en valeur, et cherchons des solutions pour vivre avec notre temps (notamment avec les moyens technologiques actuels) tout en ayant un impact plus positif sur notre environnement. Nous avons donc beaucoup à apprendre, et c’est au travers de ce blog que nous partageons cet apprentissage. La famille verte est donc un concept que chacun peut s’approprier selon son contexte et sa personnalité, mais qui fonctionne autour de deux points fondamentaux :

  • apprendre et continuer à progresser
  • chercher à avoir un impact positif plutôt que moins mauvais

Positif et moins mauvais, ce n’est pas la même chose ?

Moins mauvais, c’est culpabilisant. Et on sait que la dernière chose dont les gens ont envie quand on parle d’écologie, c’est de se faire culpabiliser. D’autant plus que la situation actuelle de notre planète est le résultat d’une interaction complexe de plusieurs éléments de notre histoire qui ne sont pas toujours négatifs. Oui, on sait que l’appât du gain a des conséquences néfastes aux niveaux social et environnemental, mais jamais personne ne s’est levé le matin (à ma connaissance) avec l’idée de faire progresser l’industrie et la technologie pour détruire notre planète. Je dirais que nous vivons les conséquences de notre ignorance et de certaines caractéristiques de la psyché humaine, dont l’orgueil.

Avoir un impact positif, c’est ajouter quelque chose en plus, comme par exemple lorsque l’on composte ses épluchures de légumes au lieu de les mettre à la poubelle : certes, c’est « moins mauvais » car on envoie moins de déchets à l’incinérateur, mais c’est surtout positif car en étant compostées, ces épluchures redonneront à la terre des nutriments qui seront bénéfiques  pour de prochaines cultures. Et même si l’on ne voit pas en quoi acheter son fromage dans des boites en verre est « positif » plutôt que « moins mauvais », nous préférons garder à l’esprit cette manière de voir les choses car elle est plus encourageante pour notre démarche. Et en prime, si nous faisons ce que nous faisons, ce n’est pas par contrainte mais par plaisir : oui, c’est un plaisir d’acheter en vrac de la nourriture bio issue de producteurs locaux. Parce que c’est bon pour les papilles, pour l’économie locale et pour la santé !

Comment on fait, pour avoir un impact positif ?

Il existe à peu près autant de manières de faire que de personnes ou de familles. Chez nous, l’accent est mis sur le Zéro déchet, car cela a été notre point d’entrée, avec pour corollaires le DIY* (pour la cuisine, certains produits d’hygiène et d’entretien de la maison), et la simplification de notre intérieur en piochant dans le courant du minimalisme.

Pour d’autres, selon leurs possibilités, ce sera le moyen de transport qui constituera un point d’entrée : refus de la voiture, retour du vélo, utilisation des transports en commun. Certains se mettent au jardinage, même en ville. D’autres privilégient une alimentation saine avec peu (voire pas) de viande. Il y en a qui deviennent les pros du marché de l’occasion. D’autres agissent de manière plus large par l’éducation ou les associations. Et il existe encore au moins mille autres manières de construire un « demain » positif !

Nous avons hâte de savoir comment vous faites, chez vous. N’hésitez pas à nous contacter, ce sera un plaisir pour nous publier un article sur votre impact positif, parce que vous pouvez tous être le changement que vous voulez être dans le monde (oui, je sais, on vous a déjà fait plus d’une fois le coup de la citation de Gandhi mais que voulez-vous, cet homme avait compris beaucoup de choses !).


*DIY : Do It Yourself (Fais-le toi même)