Fermer
Pompe à chaleur et à rafraichissement

Le défi : je n’allume pas la clim chez moi cette semaine

37°C dehors, 28°C dedans en journée, et c’est parti pour durer encore quelques jours… L’occasion idéale de se lancer un défi : ne pas allumer la climatisation (ou plutôt, chez nous, le plancher rafraichissant) pendant cette vague de canicule. Vous allez penser que ce défi est complètement stupide dans le mesure où nous avons les moyens techniques d’obtenir un confortable rafraichissement. Oui, mais…

1. La clim, ça mange trop d’énergie

Ou comment augmenter sa consommation d’électricité en moins de deux. Et même quand on a des panneaux solaires qui profitent de la luminosité estivale pour produire de quoi alimenter le plancher rafraichissant, on préfère économiser cette énergie pour autre chose (le frigo, par exemple ?).

2. On s’entraine à supporter la chaleur

Mais pourquoi donc ? Et bien, en prévision de l’avenir “chaleureux” qui nous attend. Le changement climatique ne fait aucun doute, nous sommes appelés à vivre dans des conditions différentes de celles connues jusqu’alors. Vous pourrez me dire que justement, avec les moyens d’aujourd’hui, on n’est pas obligés de supporter la chaleur ! En effet, mais je vous répondrai que ce serait dommage d’empirer une situation en essayant de la combattre. À moins d’être sûre que mon climatiseur n’ait pas d’impact négatif (je ne connais pas bien le fonctionnement de notre pompe chaleur en mode plancher rafraichissant, mais faut pas rêver !), je préfère m’entrainer à faire sans.

Et puis, j’ai remarqué que plus on fréquente des lieux climatisés, moins on supporte la chaleur. L’inverse doit être également vrai, non ?

3. On laisse la clim à ceux qui en ont vraiment besoin

Si la climatisation a l’effet pervers d’augmenter la température extérieure, et que de plus en plus de personnes font appel à des climatiseurs, il me semble judicieux de laisser ce système à ceux qui en ont vraiment besoin, les personnes les plus fragiles. Pour notre part, famille Verte en bonne santé, ça va !

4. Et on pense à ceux qui n’en auront jamais

Cela n’a rien à voir avec le fait d’utiliser ou pas mon plancher rafraichissant, mais en traversant ces journées chaudes et en tentant de rafraichir ma maison la nuit par aération, je pense à tous ceux (nombreux) qui sont déjà habitués à vivre dans la chaleur. Et parfois dans des conditions de confort plus que sommaire. Et ça, ça me remet à ma place.

5. J’aime les défis

Rien à voir avec l’écologie, ni avec l’aspect social du développement durable. J’aime les défis, en voici un à relever qui est à ma portée !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.