Fermer
Hydratation de la peau du corps et du visage à l'huile végétale

Hydratation de la peau : de la Niv… soft à l’huile végétale

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser aux produits cosmétiques les plus sains possible pour moi et pour l’environnement, mon application QuelCosmetic m’a vite confirmé ce dont je me doutais : qu’il fallait arrêter la Niv… soft que j’utilisais depuis des années, notamment pour le corps ! Bon, ça tombe bien, j’étais à la recherche de produits plus “bruts” (ou naturels si vous préférez). Le problème, c’est que je me voyais mal utiliser les huiles végétales souvent mentionnées sur les blogs de beauté nature pour l’hydratation de la peau, et encore moins sur mon visage. La peur des boutons, d’avoir la peau grasse, de tout salir, etc. J’ai tout de même tenté l’aventure, et je vous livre ici ce que j’ai appris sur la manière d’hydrater sa peau avec l’aide des huiles végétales.

Leçon 1 : L’hydratation de la peau, ça commence par l’intérieur

Depuis des années qu’on nous répète qu’il faut boire au moins 1,5L d’eau par jour et dévorer ses cinq portions de fruits et légumes… Cela semble tellement évident dit comme ça, mais c’est pourtant la base. Rappelons que notre corps est constitué en majorité d’eau : les cellules contiennent, entre autres, de l’eau. Et si elles en manquent, elles meurent. Ces petits squames que l’on trouve sur la peau sont des cellules de la surface de notre peau qui ont été desséchées.

Donc, pour garder une peau hydratée, on adopte un régime alimentaire équilibré avec plein d’aliments gorgés d’eau comme les fruits et les légumes, et on n’oublie pas de boire son eau quotidienne (je sais, c’est facile à dire, et je le dis avant tout pour moi-même car j’ai tendance à être négligente sur ce point là, surtout en hiver !).

Leçon 2 : Choisis une huile végétale adaptée à ta peau

Certaines blogueuses ont eu de mauvaises expériences en appliquant une huile qui n’était pas adaptée à leur peau : par ici les boutons ! Heureusement, grâce à leur partage et à toutes les infos que l’on trouve en ligne, il n’est pas difficile de trouver quelle huile est adaptée à son type de peau. Voici un récapitulatif (il en existe de plus complets, mais tous n’annoncent pas les mêmes détails, je prends donc ici ce qui fait consensus) :

  • Peaux grasses : jojoba, noisette, pépins de raisin, nigelle. Ces huiles régulent la production de sébum.
  • Peaux mixtes : jojoba, noisette, pépins de raisin, noyaux d’abricot, argan. Il s’agit pour les peaux mixtes de réguler la production de sébum de la “zone T” tout en nourrissant le reste du visage.
  • Peaux normales : argan, jojoba, onagre, amande douce, macadamia.
  • Peaux sèches : macadamia, amande douce, avocat, argan, bourrache, sésame, … Beaucoup d’huiles conviennent à ce type de peau, le but étant de gagner en élasticité.

Je ne vous propose ici que les huiles dites “non comédogènes” ou “peu comédogènes”.

Leçon 3 : Utilise une huile de bonne qualité

Bonne qualité = pressée à froid, biologique, vierge.

Une huile pressée ou extraite à froid a été produite dans des températures peu élevées (moins de 30°C) pour conserver ses propriétés. On la choisit biologique, c’est à dire faite à partir de fruits et graines issus de l’agriculture biologiques, donc sans pesticides. Une huile vierge est issue d’une seule pression, elle est pure et sans additifs. Vous trouverez facilement ce type d’huiles dans les magasins de produits biologiques.

Hydratation de la peau avec de l'huile végétale bio, vierge, extraite à froid

Huile de sésame bio, vierge et première pression à froid

Pour une bonne conservation, il vaut mieux éviter la lumière et les températures élevées

Et bien sûr, on n’applique pas sur sa peau une huile rance !

Leçon 4 : Applique ton huile sur peau humide

Ce n’est pas l’huile en elle-même qui hydrate la peau : elle va plutôt la nourrir en renforçant le film hydrolipidique à la surface de la peau, et en limitant la perte d’eau par évaporation. Donc, si on applique l’huile sur une peau humide (par exemple, à la sortie de la douche, en ayant simplement essuyé les grosses gouttes), l’huile se chargera de retenir cette eau pour procurer une hydratation à la peau.

Il n’est pas nécessaire d’en mettre de grosses quantités : pour le visage, quelques gouttes suffisent. On la chauffe dans le creux de la main, on l’applique en massant doucement, et voilà !

Leçon 5 : Teste et trouve la formule qui te convient

Pour ma part, l’usage que je fais des huiles végétales reste très basique :

  • sur le visage (peau à tendance grasse) : une légère application d’huile de noisette le soir sur peau propre, avec les doigts ou avec un rond démaquillant. Je ne l’utilise pas le matin, car j’ai peur qu’elle ne pénètre pas assez vite et qu’elle tache mes vêtements. De plus, j’apprécie encore le toucher des crèmes hydratantes…
  • sur le corps : après la douche, une application d’huile de sésame sur peau humide. J’apprécie également beaucoup l’huile d’amande douce, mais elle est plus chère… Je ne m’habille pas tout de suite pour bien laisser l’huile pénétrer, ou alors je me promène en short ! Cet hiver, la peau de mes jambes est particulièrement sèche. J’applique donc parfois aussi de l’huile le matin : effectivement, en quelques jours la peau parait plus hydratée.

Je ne saurais que vous conseiller de faire vos propres essais. J’avoue avoir encore un gros rayon à découvrir dans le domaine des huiles végétales et des cosmétiques naturels, c’est tout un monde ! Cependant, j’apprécie la simplicité d’usage que procurent les huiles végétales, et cela entre bien dans mon cahier des charges pour des cosmétiques faits-maison.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.