Fermer
“R” comme Rendre à la terre : que mettre au compostage ?

“R” comme Rendre à la terre : que mettre au compostage ?

Rendre à la terre est l’une des règles des “5R” sur lesquelles s’appuie la démarche zéro déchet. Pour débuter cette démarche, le compostage apportera rapidement une nette réduction de vos déchets ménagers. De plus, c’est une pratique relativement facile à aborder, surtout si vous possédez un jardin.

Les déchets de cuisine et de maison

Il s’agit surtout de prendre l’habitude de trier vos déchets compostables, de les mettre dans un petit bac (en général 8 ou 10 L) que vous viderez dans votre composteur ou dans un trou au fond de votre jardin. L’idéal est de posséder deux bacs de collecte : lorsque l’un est plein, vous disposez ainsi toujours du deuxième en attendant que le premier soit vidé et rincé. Vous pouvez composter beaucoup de matières organiques, par exemple :

  • Épluchures de fruits et légumes,
  • Marc de café avec son filtre,
  • Restes de nourriture en petite quantité (en dernier recours, car la nourriture ne devrait en aucun cas être gaspillée),
  • Coquilles d’œufs,
  • Sachets de tisane ou de thé,
  • Cendres de cheminée (à condition qu’elles n’aient pas été produites en brûlant des papiers et cartons imprimés),
  • Ongles, cheveux, poils, plumes.

Notons que les cendres de cheminée, au lieu d’être mises au compost, peuvent être très utiles pour neutraliser les odeurs au fond des bacs de collecte, être utilisées pour faire de la lessive ou du savon noir, servir dans les toilettes sèches, servir en jardinage, etc.

Les déchets de jardinage

À ceci, vous pouvez ajouter tous les déchets verts liés à l’entretien de votre jardin :

  • feuilles,
  • herbe de tonte,
  • taille de haie,
  • fleurs,
  • adventices sans graines issues du désherbage mécanique,
  • etc.

Les éléments à éviter pour le compostage

Pour les éléments organiques issus d’animaux, il vaut mieux n’en mettre que de petites quantités, car les morceaux de viande ou de poisson auront tendance à attirer les carnivores dont les rats.

Si vous souhaitez utiliser votre compost pour le jardinage, il faudra également redoubler de vigilance sur l’origine des déchets que vous y mettez : évitez les végétaux ou le bois qui ont été traités, ou encore les cartons et papiers imprimés avec des encres toxiques.

Équilibrer les apports pour un compost de qualité

Il est important de veiller à équilibrer les apports de matières organiques carbonées, c’est à dire sèches (feuilles, copeaux de bois, paille), et les apports de matières azotées, c’est à dire vertes (déchets de cuisine, herbe de tonte). Les spécialistes du compostage recommandent d’apporter ⅔ de matières azotées pour ⅓ de matières carbonées. Pour produire un compost de qualité, il faut également brasser ces matières pour permettre leur aération pour donner aux micro-organismes utiles au compostage l’oxygène dont ils ont besoin. Il est nécessaire de brasser régulièrement en début de compostage, puis tous les 1 à 2 mois


Vous avez maintenant toutes les informations essentielles pour savoir quoi mettre dans votre compostage. Pour aller plus loin, je vous recommande le guide “Le compostage et le paillage” proposé par l’ADEME.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WordPress PopUp Plugin