Fermer
Produits ménagers de mamie

Produits ménagers naturels : faire le ménage comme mamie

Ah, le choix des produits ménagers naturels, quel sujet passionnant ! Tellement passionnant que l’on souhaiterait ne pas avoir à ouvrir le placard à produits d’entretien… Cependant, comme on aime avoir une maison propre et qu’il faut bien passer par l’étape ménage pour cela, parlons bien, parlons peu : quels produits utiliser pour faire son ménage efficacement, mais sans abîmer ni notre santé, ni notre planète, ni notre budget ?

Chez nous, c’est assez simple, voire minimaliste. Les deux produits “nocifs” qu’il reste dans nos placards sont là depuis longtemps, et on n’arrive pas à les finir : il s’agit d’un nettoyant de four et d’un produit à plaques vitrocéramiques. Pour le reste, que des produits sains et simples, qui durent toutefois assez longtemps (pourtant notre maison est propre, je vous assure !). Ces produits ménagers naturels, mamie les connaissait : savon noir, nettoyant multi-usage, vinaigre blanc, bicarbonate, voire savon de Marseille. Avec ça dans les placards, et quelques bons chiffons, on arrive presque à tout faire. Allez, on vous présente ces produits, et un autre jour, on parlera de notre routine de ménage en version famille Verte.

Le savon noir

Savon noir

Ce savon liquide composé d’huile de lin et de glycérine peut être utilisé pour nettoyer à peu près toutes les surfaces : sol (même le parquet, à petite dose), salle de bains, cuisine. Il parait qu’il peut même contribuer à enlever une tache de gras sur un vêtement (je ne peux pas confirmer, car pas encore testé). On l’apprécie particulièrement pour les sols, car il laisse une agréable odeur dans la maison.

Utilisation : comme il est très concentré, il faut le diluer. On met environ un bouchon pour 2 à 3 litres d’eau dans notre seau. Pour un nettoyage plus en profondeur, on peut doubler la dose.

Inconvénient : chez nous, on ne le trouve pas en vrac.

Le nettoyant multi-usages

Nettoyant multi-usages Biocoop

Celui-ci par contre, on le trouve en vrac dans notre magasin habituel. Certifié par Ecocert, on a la garantie qu’il contient au minimum 95% d’ingrédients d’origine naturelle (l’étiquette indique même 99,98%, ça ne rigole pas !!). Il contient de l’huile essentielle de citron, ce qui laisse une odeur agréable. Et, comme il est multi-usages, il peut s’occuper des sols, des vitres, de la salle de bains, des plaques de cuisson, de la carrosserie, etc. Bref, que ce soit avec ce nettoyant ou avec le savon noir, la maison est déjà propre, pas besoin de s’encombrer d’une collection de produits ménagers “miracle” !

Utilisation : On le dilue en fonction de l’usage que l’on fait. Pour exemple, pour nettoyer la salle de bains, on met 20 ml de ce nettoyant dans un demi litre d’eau.

Si vous ne souhaitez pas acheter votre nettoyant multi-usages, vous pouvez en fabriquer un équivalent. Et c’est là qu’interviennent nos stars du ménage écolo, à savoir le bicarbonate et le vinaigre blanc. Attention, comme il existe plein de recettes et leur variantes (avec ou sans huile essentielle, parfumé à l’écorce d’orange ou à je ne sais quoi), je ne vous parle que de l’usage que j’en ai fait jusqu’à présent. Mais promis, quand j’aurai mon doctorat de recettes de nettoyant multi-usages, je partagerai avec vous ce fabuleux savoir.

Le bicarbonate de sodium

Je le connaissais en cuisine, dans l’eau de cuisson des légumes verts ou pour faire lever les gâteaux faits maison. En entretien ménager, je l’utilisais déjà depuis longtemps en combinaison avec le vinaigre blanc pour déboucher les lavabos. Mais ce fameux bicarbonate a bien plus d’atouts que j’en connais pour l’instant !

Parmi mes usages habituels du bicarbonate pour le ménage, il y a :

  • le décrassage de la douche et de la baignoire, voire du four. On saupoudre, on frotte avec une éponge mouillée, et voilà des surfaces bien lisses et décrassées grâce à son action abrasive douce. Bon, j’admets que pour le four, il faut y aller avec de l’huile de coude pour un bon décrassage !
  • pour déboucher un lavabo ou assurer un nettoyage de la tuyauterie, ou même nettoyer la cuvette des toilettes. Je mets un demi verre de bicarbonate, un demi verre de vinaigre blanc, je laisse agir pendant 10 minutes (ça mousse !), puis je rince avec 1L d’eau chaude. Par contre, dans certains cas plus extrêmes, j’y vais avec la ventouse…
  • je mise également sur les vertus désodorisantes du bicarbonate : un peu de poudre dans une coupelle, c’est parfait pour désodoriser un frigo qui sent mauvais (ça ne vous dispense pas de laver le frigo de temps en temps…). Une fois, j’en ai même mis au fond de mon bac à compost qui sentait vraiment mauvais après vidage et que je n’avais pas le temps de récurer.
  • le bicarbonate entre également dans la recette de ma lessive maison, lorsque j’en fabrique.

Et ce n’est qu’un tout petit aperçu, je ne connais pas encore tous les secrets de cet indispensable au ménage de mamie !

Le vinaigre blanc

Nettoyant multi-usages au vinaigre blanc

Encore un indispensable dans l’armoire de mamie ! Parmi toutes ses qualités, j’apprécie particulièrement ses vertus désinfectante, anticalcaire et antitartre. Et parmi tous ses usages possibles (que je dois en grosse partie découvrir), j’opte actuellement pour ceux-ci :

  • en nettoyant multi-usages, spécial cuvette des toilettes (mais ça marche aussi sur plein de surfaces !) : soit j’utilise la tumultueuse combinaison bicarbonate / vinaigre, soit j’opte pour une simple nettoyant à pulvériser. Pour 1L d’eau, je mets environ 1/2 L de vinaigre, et puis c’est tout (certains ajoutent des huiles essentielles ou des écorces d’agrumes pour l’odeur, mais les flemmards préfèreront mon option, plus simple).
  • en adoucissant pour le linge.
  • pour détartrer la bouilloire ou la centrale vapeur. Dans la bouilloire, on fait bouillir un mélange 1/3 de vinaigre avec 2/3 d’eau, puis on rince bien. Pour la centrale vapeur, on remplit la cuve d’eau et de vinaigre blanc (moitié – moitié), on fait chauffer, on fait sortir un jet de vapeur. Puis, on éteint, on laisse agir quelques heures (1 nuit maximum), puis on rallume et on vide la cuve en repassant de vieux chiffons (à moins que vous ne souhaitiez que vos chemises sentent le vinaigre !). Enfin, on rince la cuve à l’eau.

Là aussi, il y a 1001 façons d’employer le vinaigre blanc, et c’est cette polyvalence qui en fait un incontournable des produits ménagers naturels.

Le savon de Marseille

Je ne vous refais pas l’habituel laïus sur la nécessité de choisir un savon de Marseille de qualité (le vrai, pas celui qui est fabriqué en Chine et que l’on retrouve au supermarché). Besoin d’une mise à jour sur le sujet ? Lisez cet article très complet sur le blog Consommons sainement.

Savon de Marseille Rempal-Latour
Un savon de Marseille (attention, celui-ci n’est pas à l’huile d’olive)

J’avais acheté mon savon de Marseille lors de vacances en Provence. Depuis, il est invraisemblablement mon meilleur ami pour enlever les tâches douteuses sur le linge. Avant passage à la machine, je mouille la partie concernée, frotte bien avec du savon de Marseille, laisse tremper plusieurs heures dans une eau froide savonneuse et je finis avec un cycle normal en machine à laver. La plupart du temps, la tâche se fait la malle. Il parait d’ailleurs que le bicarbonate pourrait lui aussi me rendre le genre de service, c’est à tester.

Le savon de Marseille ne se contente pas d’être sympa pour le linge ou pour le corps, on peut aussi facilement l’utiliser comme nettoyant ménager. Ce n’est pas forcément l’usage que j’en fais puisque j’utilise le savon noir ou du nettoyant multi-usages déjà prêt, mais il existe plein de recettes de nettoyants multi-usages ou de dégraissants l’utilisant. Je testerai, à l’occasion ! Autre utilisation possible, dans la recette de lessive maison citée ci-dessus.

Avantages : polyvalent (corps, linge, maison) et facilement achetable en vrac (sans emballage).

Les accessoires : chiffons et brosses

Chiffons et brosses pour le ménage

Pour compléter notre panoplie de produits ménagers naturels, il faut bien sûr s’équiper avec les bons outils. Nous utilisons toujours la fameuse éponge avec côté vert, mais nous commençons à réfléchir à une alternative recyclable ou biodégradable.

Afin de faciliter le récurage, nous utilisons des brosses : la grosse pour les surfaces planes qui ont besoin d’être vigoureusement brossées (comme le sol de la douche), les brosses à dents usagées pour les recoins difficilement accessibles à l’éponge ou la grosse brosse.

Enfin, au niveau des chiffons, on fait dans la récup’ pour faire la poussière : vieilles chaussettes ou vieux draps de chez mamie font très bien l’affaire. Pour les vitres et miroirs, j’utilise des chiffons en microfibres, très efficaces pour nettoyer sans laisser de traces. En revanche, ils ne sont pas si inoffensifs que ça : dès qu’on les lave, ils déversent leurs microfibres synthétiques dans l’eau. Cela contribue à la pollution des eaux par les particules de plastique (tout comme les vêtements en matières synthétiques). Et ça, c’est un problème invisible certes, mais auquel nous envisageons de nous attaquer sérieusement !

Vive le ménage au naturel !

Après s’y être mis, on s’est rendus compte qu’il n’était pas bien compliqué de faire son ménage avec des produits naturels, en toute simplicité. Même la fabrication de produits reste simple, du moins pour les recette que nous avons testées.

Autre atout que nous avons découvert : les économies effectuées sur notre budget courses ! Et plus on avance dans notre démarche Verte, plus on se rend compte que l’on dépense moins d’argent. Pourtant, on ne se prive de rien. Intéressant, non ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.