Fermer
eviter-gaspillage-alimentaire

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire

Êtes-vous de ceux qui s’agacent qu’un de vos invités abandonne, à la fin du repas, une tranche de pain à peine entamée ? Ou qui n’apprécient pas que son enfant veuille une grosse part de gâteau pour ne la manger qu’à moitié ? Vous avez bien raison de vous offusquer de ce gaspillage alimentaire !

Avec ses impacts financiers et environnementaux, le gaspillage de nourriture est l’un des plus grands ennemis de la transition écologique. 1/3 de la production alimentaire mondiale serait jeté au lieu d’être consommé. Quand on sait que dans le monde, près de 690 millions de personnes sont sous-alimentées [source: Synthèse: 2020 Indice de la Faim dans le Monde], le gaspillage alimentaire apparait scandaleux.

En effet, sans gaspillage alimentaire, tout le monde mangerait à sa faim.

Le gaspillage alimentaire en chiffres

Pour mieux se rendre compte du problème, voici quelques infographies proposées par Le Monde:

gaspillage-alimentaire-mondial
Gaspillage alimentaire dans le monde
gaspillage-alimentaire-francais-chez-soi
Gaspillage alimentaire chez les français

L’infographie ci-dessus concerne ce qui est jeté en moyenne par chaque français. Cependant, si on considère l’ensemble de la filière alimentaire, de la production à la consommation, ce sont 155Kg qui sont jetés annuellement pour chaque français.

Pourtant, chaque aliment produit a demandé des ressources, notamment en pétrole ou en eau. Pour revenir à votre invité qui a abandonné sa tranche de pain:

Jeter une tranche de pain revient à gaspiller 40L d'eau. 

Source: Water Footprint Network sur Ledevoir.com

Pour de la viande, la facture d’eau est encore pire:

Il faut 4500L d'eau pour produire un steak de 300g, soit 30 baignoires !

Pourquoi gaspillons-nous la nourriture ?

gaspillage-alimentaire-repartition-secteurs

Le gaspillage alimentaire se produit à tous les niveaux, de la production jusqu’à la consommation. Par exemple, la grande distribution est encore responsable d’une partie de ce gaspillage. En effet, malgré la “Loi Garot” de 2016, qui oblige les commerces de détail alimentaires d’une surface de plus de 400m² à proposer leurs invendus à une ou plusieurs associations d’aide alimentaire, de nombreux supermarchés continuent à jeter ces invendus.

À moins que vous soyez un acteur impliqué dans les domaines de la production, la transformation et la distribution de produits alimentaires, il y a peu de chances que vous puissiez changer grand chose pour 67% du gaspillage. Encore que, en s’investissant au sein d’associations telles Zero Waste France (ou en les soutenant), il est possible de contribuer à la diminution du gaspillage. De même, en boycottant les enseignes qui jettent leurs invendus.

À l’échelle individuelle (l’échelle dans laquelle se situe ce blog), nous sommes responsables de 33% du gaspillage alimentaire. Il y a donc de quoi faire pour changer cela !

Comment éviter le gaspillage alimentaire

1. Faire sa liste de courses

Il n’est pas forcément nécessaire d’écrire la liste des produits que vous achetez systématiquement; par contre, lister ce qui manque effectivement permet d’éviter d’acheter ce qui n’est pas nécessaire. En plus, avec une liste de courses, on va davantage droit au but: cela permet d’éviter des achats superflus et des détours inutiles dans les rayons du magasin.

2. Ne pas trop remplir le frigo

C’est le meilleur moyen pour éviter de laisser des denrées périmer au fond ! De plus, si vous êtes habitués à faire vos courses en vrac et à acheter des produits frais et bruts, votre frigo n’est probablement jamais très rempli. En effet, cette manière de fonctionner incite à faire les courses de produits frais un peu plus souvent au lieu d’accumuler dans le frigo tout un tas de plats et desserts tout prêts qui risquent de se perdre.

3. S’approvisionner de préférence en circuits courts

En circuits-courts, les producteurs ont moins de stocks à gérer. Pour peu que vous passiez par un système de précommande comme La ruche qui dit oui, les producteurs préparent ce qui a été commandé, évitant ainsi le gaspillage.

4. S’abonner au “fourre-z’y tout”

Connaissez-vous le “fourre-z’y tout” de Fabienne dans la série “Fais pas ci, fais pas ça” ? Autrement appelé “tout c’qui” (tout ce qui reste) par nos amis québécois, la technique est quasi vieille comme le monde. Il suffit de réaccommoder les restes en un nouveau plat, par exemple:

  • des restes de légumes peuvent être transformés en soupe
  • les restes de viande peuvent être moulinés et insérés dans un gratin
  • les féculents (pâtes, riz, pommes de terre) peuvent être réaccomodés en salade
  • le pain sec peut devenir pain grillé, pain perdu ou chapelure
  • des fruits qui commencent à se perdre peuvent être transformés en compote

5. Habituer ses enfants à éviter le gaspillage alimentaire

Tout simplement en leur expliquant les tenants et les aboutissants du gaspillage alimentaire. Ensuite, en pratique, cela donne quelques précautions à prendre:

  • si on n’est pas sûrs de l’appétit de l’enfant (ou s’il va aimer le plat), servir de toutes petites quantités, quitte à le resservir plusieurs fois;
  • à un enfant qui veut reprendre une grosse part du délicieux gâteau au chocolat, valider avec lui que s’il la prend, il faudra la terminer; lui expliquer qu’on lui donne une petite part au lieu d’une grosse, au cas où son estomac n’en voudrait plus;
  • les parents sont souvent amenés à finir l’assiette de leur enfant… pour ma part, au restaurant par exemple, je prends rarement un dessert car je sais que celui de mon cadet aura toutes les chances de finir partagé avec moi (sinon, tant pis ! Je me passe facilement de dessert😀).

6. Dans le pire des cas, composter

Si vraiment il n’y a pas d’autre solution, et que malgré toutes nos précautions, de la nourriture a été abandonnée dans l’assiette ou a commencé à ne plus être mangeable, il reste la solution du compostage.

Solution à n’utiliser qu’en dernier recours !

7. Au restau, adopter le “doggy bag”

Pas besoin de vous forcer à finir votre assiette, vous pouvez simplement demander à emporter les restes. Certaines personnes vous regarderont bizarrement (ça m’est arrivé), mais quel plaisir au repas suivant de pouvoir manger ces délicieux restes !

8. Aider les commerçants à réduire le gaspillage

En achetant les produits sur le point de périmer.

De plus en plus de petits commerces mettent à disposition des étals de produits presque périmés, vendus à prix très réduits. Chez mon maraicher, ce sont les fruits et légumes qui ont mauvaise mine qui peuvent ainsi éviter d’être jetés. Seul bémol: il faut consommer ces produits très vite après leur achat.

Dans le même ordre d’idée, de nombreuses application smartphone anti-gaspillage ont été développées. Elles permettent la mise en relation des professionnels de l’alimentation avec les particuliers, qui peuvent se procurer des produits alimentaires à prix très réduits.

Une amie a d’ailleurs testé l’application Too Good To Go: elle a été très satisfaite des produits achetés à petit prix, mais tout de même délicieux !

Et vous, avez-vous d’autres astuces pour éviter le gaspillage alimentaire ? Partagez ça dans les commentaires !


Crédit image: Mixkit

2 thoughts on “Pour lutter contre le gaspillage alimentaire

  1. Bonjour,
    Chez nous j’ai mis en place un petit truc car malgré nos bonnes intentions, je retrouvais régulièrement une denrée périmée ou moisie au fond du frigo. Dans mon frigo, je consacre une étagère aux choses entamées (restes d’un plat, pot de crème entamé, …) à terminer rapidement. J’ai mis une petite étiquette sur cette étagère avec marqué “ne m’oubliez pas !”. Cela me permet de visualiser rapidement ce qu’il est urgent de ne pas laisser perdre dans mon frigo qui manque parfois d’organisation.
    Merci pour vos articles !

    1. Bonjour Hélène,
      Excellente idée, l’étagère dédiée et son étiquette. Ça doit être plus facile quand plusieurs personnes gèrent la préparation des repas.
      Merci pour l’encouragement et à bientôt !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.