Fermer

Trucs pratiques pour un Noël plus respectueux de l’environnement

Depuis le précédent article, vous connaissez notre point de vue sur Noël. Cela ne nous empêche pas de pratiquer beaucoup de choses comme tout le monde : cadeaux, “sapin”, repas, notamment. Voici donc les quelques trucs que l’on a commencé à mettre en place pour aboutir petit à petit à une fête de Noël qui reste en bons termes avec notre belle planète.

Déco minimaliste et sapin de palettes

Cela fait plusieurs années que nous avons renoncé au sapin traditionnel : nous en avions acheté un en pot, qui n’a pas supporté la chaleur de la maison et qui est mort avant que l’on ait pu le planter dans le jardin. Nous n’avons jamais coupé de sapin, et encore moins envisagé un sapin en plastoc. Il nous reste la solution des sapins conceptuels. Parmi eux, il y a plusieurs options, et nous avons opté pour le sapin fait en palettes récupérées, construit à partir d’un tutoriel de ce genre :

Pour d’autres idées de sapins conceptuels, allez voir cet article de We Demain.

Au niveau déco, cela reste minimaliste : quelques boules sur le sapin, quelques fabrications des enfants et le tour est joué. Pas grand chose de plus dans la maison car on apprécie la simplicité. Toutefois, l’année prochaine je me laisserais bien tenter par la fabrication d’une couronne sur la porte, avec de jolis éléments naturels…

La tradition du calendrier de l’Avent

Nous l’avons fait pour la première fois cette année, à la demande des enfants ! Notre fabrication est restée extrêmement simple, avec des éléments de récupération :

Et voici un stock d’autres bonnes idées pour fabriquer son calendrier de l’Avent, sur le blog Consommons sainement.

Les cadeaux

Sans doute le plus gros morceau de Noël ! Celui qui a pu me donner des indigestions, par le passé, tant les cadeaux peuvent être accompagnés de gaspillage et de surconsommation. Mais ça, c’était avant. Maintenant on travaille notre défi de réduction des déchets en appliquant les conseils de nos prédécesseurs, en termes de choix de cadeaux et d’emballages.

Les cadeaux d’expérience

Le cadeau idéal pour faire plaisir sans encombrer la maison. Cette année, on teste les cadeaux d’expérience en offrant des entrées dans un parc d’accrobranche aux p’tits cousins. Ils vont adorer, eux qui passent des heures à jouer dehors et à escalader tout ce qu’ils peuvent ! L’avantage des cadeaux d’expérience, c’est qu’ils sont très faciles à choisir en fonction de la personnalité de leur destinataire, et qu’ils ne produisent en général quasiment pas de déchet (à part le carton d’invitation ou d’entrée, et éventuellement une enveloppe – en récup’, of course-).

Quelques idées pour les enfants (voire pour les adultes !) :

  • une sortie sport : canoé, accrobranche, via ferrata, body board
  • des cours ou un stage de dessin, de musique, de cirque, de surf
  • des entrées au cinéma
  • une visite (musée, grotte, cité de l’espace, cité des insectes, château, etc)
  • une entrée dans un parc animalier
  • une nuit dans une cabane dans les arbres (ou autre logement insolite)
  • une balade en poney ou en cheval

Pour les adultes (voire les enfants…), en plus de la liste précédente :

  • un soin chez l’esthéticienne
  • une séance de karting (OK, c’est pas très écolo mais c’est tellement fun !)
  • un logiciel de musique, photo, graphisme
  • un abonnement à une plateforme d’écoute de musique
  • un stage de yoga
  • un saut en parachute ou une virée en parapente

Bref, ce ne sont pas les idées qui manquent pour faire plaisir. Personnellement, dans ces listes, tout me plait ! En revanche, j’ai récemment décidé d’éviter les cadeaux type smartbox : trop d’emballages, et parfois des prestations décevantes selon le coffret offert.

Les cadeaux d’occasion

On touche un point sensible, certes… Certaines personnes n’envisagent même pas d’offrir ou de se faire offrir un objet de seconde main. Pourtant, le marché est vaste, en particulier pour les enfants. Cette année, j’ai acheté tous mes jouets d’occasion, et j’ai eu suffisamment de choix niveau Lego et Playmobil, à maximum 10 Km de chez moi. C’est en bon état, même s’il n’y a pas toujours la boite, et surtout, c’est 2 à 3 fois moins cher. Et comme j’ai été mandatée par les papis-mamies pour ces achats de cadeaux, il n’y a quasiment que de l’occasion (je dis quasiment, car pour le gros cadeau familial, une console de jeux, on a opté pour du neuf : c’était au même prix que l’occasion !).

Il existe de nombreux sites pour faciliter la recherche d’objets d’occasion. Pour ma part, je me contente pour l’instant du Bon coin et de la remise en main propre car j’apprécie de voir l’objet (et son état) avant de l’acheter. Mais si vous aimez commander en ligne, vous trouverez dans cet article de Zero waste France des références de sites internet.

Les cadeaux consommables

Ils sont forcément neufs, ceux-là, et ils finissent rarement au fond d’un placard. Je parle bien sûr des pâtés de terroir, savons artisanaux, vins biologiques, chocolats issus du commerce équitable, baumes et autres soins du corps préparés avec amour. Des gourmandises, des boissons de qualité, des cosmétiques sains et fabriqués localement : le choix ne manque pas.

J’offre en général ce type de cadeaux à des adultes, en prenant toujours soin de choisir un produit qui comprend un ou plusieurs des critères suivants : bio (ou presque), local, équitable. Mes coups de cœur récents :

  • Les baumes d’Elemen’terre : bio, et local pour nous. Mes enfants apprécient beaucoup le baume Aïe ça pique !
  • Les savons de Louise émoi : bio, local, labellisé Slow cosmétique, j’utilise avec bonheur leurs savons et shampoings solides.
  • Les chocolats D’Alex Olivier, d’initiatives chocolats : vous connaissez probablement ce système de vente de chocolats pour le financement des projets des associations ou écoles. Leurs chocolats sont délicieux, certains sont bio, et le commerce équitable est privilégié. Ce n’est pas zéro déchet, certes. Mais les emballages sont plutôt beaux, ce sont même parfois des boites réutilisables.

Emballer ses cadeaux

Je n’ai pas acheté de papier cadeau depuis de nombreuses années. Et pour cause, il y a toujours chez moi des sources de papier (sacs, papier type kraft, papier de récup’) qui peuvent être utilisées pour confectionner de jolis emballages. Pour peu que l’on mette les enfants à contribution, on obtient de magnifiques emballages !

Sinon, quand on n’aura plus de stock de papier, on optera pour la magnifique méthode du furoshiki : l’emballage dans du tissu. Un joli morceau de tissu, un pliage, un nœud, et le tour est joué ! Vous pouvez voir le résultat et apprendre la technique sur cet article du site Les Confettis.

Et à table, on mange quoi ?

Et bien, ce n’est pas notre champ d’action pour l’instant… En effet, ce n’est pas nous qui cuisinons à Noël. Ceci dit, on ne va pas vous laisser sur votre faim. Voici quelques idées de recettes (plutôt originales) pour des repas de Noël plus écologiques, sans orgie de viande et de crustacés, mais avec des aliments locaux (un peu) et de saison (beaucoup) :

En amuse-gueule :

Pour l’entrée :

En plat :

En dessert :

Je n’ai encore testé aucune de ces recettes, il n’y a plus qu’à… Et si vous en essayez une, laissez-moi un commentaire !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.