Fermer
lecons-ecologie-tirees-bible

4 leçons sur l’écologie tirées de la Bible

Notre église évangélique est engagée auprès du label “Église verte” pour progresser communautairement dans la transition écologique en s’appuyant sur les enseignements de la Bible. Dans ce cadre, les membres de la “cellule verte”, les personnes chargées de mener dans notre église des actions liées au soin de la création, interviennent régulièrement sur le temps de culte du dimanche matin. Cet article est une adaptation de l’introduction récemment menée par Francette, membre actif de notre “cellule verte”. Les leçons sur l’écologie tirés de la Bible y sont tellement clairement présentées, que j’ai demandé à Francette l’autorisation de les retranscrire ici. Chers lecteurs, soyez encouragés par ce que vous allez lire !


1 Psaume à chanter le jour du sabbat.
2 Il est bon de louer l’Éternel, de te célébrer par des chants, ô Très-Haut !
3 Et de proclamer, dès le point du jour, ton amour,
tout au long des nuits, ta fidélité,
4 sur la cithare à dix cordes, sur le luth et sur la lyre.
5 Ce que tu fais, Éternel, me remplit de joie et j’acclamerai
les ouvrages de tes mains.
6 Que tes œuvres sont grandioses, Éternel !
Que tes pensées sont profondes !
7 L’insensé n’y connaît rien, le sot ne peut les comprendre.

La Bible version Semeur 2015, Psaumes 92 versets 1 à 7

Ce psaume nous invite à célébrer Dieu, car Ses œuvres sont grandioses et innombrables. En voici un exemple parmi tant d’autres : la migration des oiseaux et en particulier des sternes arctiques.

Sterne arctique. Crédit image : Wikipedia

Cet oiseau qui pèse 100 grammes environ, parcourt en 10 mois 95 000Km, soit plus de 300 km par jour !

Ce n’est pas le seul animal à accomplir de tels exploits (oies sauvages, baleines, tortues, saumons, etc). Un scientifique a déclaré au sujet de la sterne : il faut à l’homme de l’humilité pour tenir dans la main un oiseau qui a parcouru une telle distance ! Voilà donc une leçon à retenir pour nous, les humains, qui nous croyons très forts parce que nous pouvons aller sur Mars :

Leçon 1 : être humbles et reconnaissants

Humilité devant les merveilles de la création, mais aussi reconnaissance envers notre Créateur, le plus grand des artistes, le plus génial des architectes !

Nicolas Hulot avoue ceci :

[…] je vois dans cette nature tant d’ingéniosité, de grâce, de malice, que cela ne peut pas être simplement le fruit du hasard. J’ai vu la beauté à 2000 mètres sous les océans, dans les pétales d’une rose ou sur le dos d’une coccinelle. Je ne fais pas d’ésotérisme et de métaphysique, mais ça rend humble.

Nicolas Hulot interviewé par Notre Temps

En 2002, au sommet de Johannesburg, le président Chirac déclarait : “Notre maison brûle et nous regardons ailleurs.” En effet, la planète Terre est notre maison, même temporaire. Nous en sommes les locataires, pas les propriétaires, comme beaucoup le croient. Le propriétaire, c’est Dieu : il ‘a construite et l’a prêtée aux humains afin qu’ils la protègent et la mettent en valeur. Ceci, pour qu’elle pourvoie à leurs besoins et les réjouisse par ses beautés.

Pour aider l’humanité dans cette belle mais difficile tâche, la Dieu de la Bible nous a donné de nombreux conseils dans sa Parole.

Leçon 2 : ne pas gaspiller

Jésus nous a donné un exemple lors de la deuxième multiplication des pains.

36 Il prit ensuite les sept pains et les poissons et, après avoir remercié Dieu, il les partagea et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule. 37 Tous mangèrent à satiété. On ramassa sept corbeilles pleines des morceaux qui restaient.

La Bible version Semeur 2015, Matthieu 15 versets 36 et 37

On ramassa tous les restes, et probablement pas pour les poules ou les chiens ! Or, combien gaspillons-nous dans nos pays riches ?

GASPILLAGE ALIMENTAIRE
Dans le monde : 1,3 milliard de tonnes par an
En France : 10 millions de tonnes de nourriture jetées ou perdues annuellement.

Source : Wikipedia

Pour lutter contre cette tendance imposée par la mode et la société de consommation, suivons les conseils de l’apôtre Paul : apprenons à nous contenter de ce que nous avons et partageons avec les plus démunis. De plus, continuons à recycler et à réparer le plus possible.

Leçon 3 : ne pas faire souffrir les animaux

C’est un autre ordre divin, car les animaux sont des créatures de Dieu. Or, Dieu se soucie des animaux, comme l’a dit Jésus :

Voyez ces oiseaux qui volent dans le ciel, ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent pas de provisions dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit.

La Bible version Semeur 2015, Matthieu 6 verset 26

Nous lisons aussi dans le livre des Proverbes et celui des Psaumes :

Le juste veille au bien-être de ses bêtes,mais le cœur des méchants est cruel envers elles.

La Bible version Semeur 2015, Proverbes 12 verset 10

Tu secours, ô Éternel, et les hommes, et les bêtes.

La Bible version Semeur 2015, Psaumes 36 verset 7 (fin)

Leçon 4 : ne pas trafiquer ou commercer avec avidité

Ceci a hélas toujours passionné les humains jusqu’à aujourd’hui, où même les céréales sont cotées en bourse ! Et oui, le profit excessif gouverne le commerce au détriment de la justice sociale. En effet, 1% de la population mondiale possède plus de 80% des richesses. Sept siècles avant notre ère, le prophète Amos dénonçait déjà ce scandale :

4 Ecoutez donc ceci, vous, oppresseurs des indigents
qui voulez en finir avec les pauvres du pays,
5 oui, vous qui dites : Quand la nouvelle lune sera-t-elle passée,
pour que nous vendions notre blé ?
Quand le sabbat finira-t-il
pour que nous ouvrions nos magasins de grains ?
Nous diminuerons la mesure,
nous en augmenterons le prix,
et nous truquerons les balances pour tromper les clients,
6 puis nous achèterons les pauvres pour de l’argent,
et l’indigent pour une paire de sandales ;
nous vendrons même |jusqu’aux déchets du blé.
7 L’Éternel l’a juré : Aussi vrai que Jacob est orgueilleux,
jamais, je n’oublierai aucune de leurs œuvres.

La Bible version Semeur 2015, Amos 8 versets 4 à 7

En tant que chrétiens, réagissons en utilisant autant que possible le commerce équitable, local et propre !

En conclusion

Comme le colibri qui cherchait à éteindre l’incendie de la forêt en apportant des petites gouttes d’eau dans son bec, faisons notre part, même petite, pour prendre soin de la création divine. Contribuons à limiter l’incendie qui menace notre maison Terre !

Jérémie disait aux déportés de son peuple en pays ennemi et païen :

Recherchez le bien-être de la ville où je vous ai déportés et priez l’Éternel en sa faveur, car de son bien-être dépend le vôtre.

La Bible version Semeur 2015, Jérémie 29 verset 7

Recherchons nous aussi le bien de la terre où nous ne sommes que de passage et prions pour elle.

Crédit photo : Reshot

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.