Fermer
Des artistes contre la surconsommation et le gaspillage (partie 2)

Des artistes contre la surconsommation et le gaspillage (partie 2)

Depuis l’artiste Arman et ses accumulations d’objets manufacturés, la société de consommation inspire des artistes qui dénoncent par leur art la surconsommation et le gaspillage. Et parce qu’il n’y a pas que les livres ou les documentaires pour prendre conscience de l’impact de notre société de consommation sur la planète, je vous présente quelques artistes dont l’œuvre m’a marquée par leur pertinence.

Cet article est le deuxième d’une série sur les artistes et l’écologie.

Voir la partie 1: Des artistes contre la surconsommation et le gaspillage

Les Fashion Monsters de Léonor Lumineau

Dans la catégorie photographie, c’est mon coup de cœur du moment ! Son travail rappelle quelque peu l’accumulation de fringues sur le lit que constatent les personnes qui s’essaient à la méthode Kondo pour désencombrer leur intérieur…

Le principe du projet Fahsion Monsters est simple: Léonor se rend chez la personne dont elle va faire le « portrait ». Ensemble, elles vident complètement le dressing. La personne se positionne, puis Léonor la recouvre de couches de vêtements sélectionnés. Le reste des vêtements est accumulé tout autour du monstre de mode ainsi créé. Suite à la prise de vues, un comptage des différents vêtements, par type, est effectué: on arrive ainsi à des nombres tout à fait impressionnants et auxquels on ne s’attendait pas (essayons donc avec nos dressings…).

Pauline, 33 t-shirts, 21 chemises, 17 robes, 44 vestes, 44 pantalons, 40 paires de chaussures, 7 jupes, 3 combis. ©Léonor Lumineau
Maud, 79 t-shirts et chemises, 21 pulls, 20 robes, 15 shorts ou jupes, 10 pantalons, 10 écharpes, 16 manteaux ou vestes, 8 paires de chaussures, et trois combinaisons. ©Léonor Lumineau
Judith, 78 robes, 26 pulls, 62 paires de chaussures, 30 t-shirts, 15 pantalons, 30 jupes. ©Léonor Lumineau

Découvrir les autres Fashion Monsters sur www.leonorlumineau.com/fashion-monsters

À NOTER : Léonor recherche de nouveaux volontaires (partout en France) pour poursuivre son projet. Vous pouvez la contacter via son site.

1011, ou les planches naturalistes engagées pour l’environnement

J’ai découvert le travail de 1011 lorsqu’elle a laissé un commentaire à mon premier article sur les artistes et leur engagement contre la surconsommation. 1011 dessine dans l’esprit des planches naturalistes du 18e siècle, avec une engagement écologique clairement affiché.

Sa série Panta Rhei dénonce le fléau des plastiques déversés dans l’océan, qui dérivent pour former un « continent » de fragments de plastique. Au passage, la responsabilité des multinationale est pointée du doigt…

1011 - Panta Rhei Mac Donald's
Panta Rhei Mac Donald’s, avril 2020
Fragments de plastique récoltés à Cayeux-sur-Mer (Baie de Somme, France) 
©1011
1011 - Panta Rhei Nestlé
Panta Rhei Nestlé, mars 2020
Fragments de plastique récoltés à La Turballe (Bretagne sud, France) 
©1011

La série Vous êtes ici se réfère, par une suite d’abeilles mortes, à la pollution par les substances chimiques et les pesticides utilisés dans l’agriculture. À chaque abeille dessinée est attribué le prénom le plus donné dans chaque pays des plus gros utilisateurs de pesticides en 2018.

1011 - Bourdon mort
現在地 ,(Bourdon Bombus terrestris), dessin aux crayons de couleur, mine de plomb et rehaut d’acrylique, 2019
©1011

Le site de l’Artiste: 1011-art.blogspot.com/

En voir davantage sur Instagram: www.instagram.com/1011_art/

Mary Ellen Croteau et les bouchons plastique

Voilà au moins des bouchons qui ne finiront pas dans l’océan ! Placés dans les mains de Mary Ellen, les bouchons plastique sont disposés pour être transformés en œuvres d’art. Paysages, portraits ou séries d’yeux, le travail de cette artiste américaine fait penser à du pointillisme version récup’.

Mary Ellen Croteau, Melting Glacier, Greenland
« Melting Glacier, Greenland » ©Mary Ellen Croteau
Mary Ellen Croteau, CLOSE
CLOSE, ©Mary Ellen Croteau 2011
Mary Ellen Croteau, My Eye Too
My Eye Too, ©Mary Ellen Croteau2013

Voir davantage d’œuvres de Mary Ellen: www.maryellencroteau.net/

Sayaka Ganz crée mouvement et harmonie à partir de plastiques récupérés

Cette artiste japonaise se sent triste lorsqu’elle voit des objets abandonnés et jetés. De ce fait, elle les récupère, les manipule et les assemble pour leur redonner de la joie. La résultat est tout simplement spectaculaire d’harmonie et de grâce.

Dulu ©Sayaka Ganz
Explorers ©Sayaka Ganz
Mikoto ©Sayaka Ganz
Photo de couverture: 1011 - Panta Rhei Coca-Cola, mars 2020

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.