Fermer
La réalité du réchauffement climatique et ses causes humaines

La réalité du réchauffement climatique et ses causes humaines

La communauté scientifique s’accorde actuellement sur la réalité du réchauffement climatique, et sur ses causes humaines. Cependant, certaines personnes doutent encore. Voici les arguments scientifiques permettant de reconnaitre l’existence du réchauffement climatique et de son origine humaine.

Ces arguments sont un résumé d’une conférence donnée par Antoine Bret, physicien et professeur à l’Université Castilla-La Mancha en Espagne. Retrouvez l’intégralité de cette conférence dans la vidéo en bas de cet article ou directement sur la chaine YouTube d’A Rocha France.

Un point de vocabulaire : qu’est-ce que le climat ? Qu’est-ce que la météo ?

Le climat est souvent confondu avec la météo. Ainsi, une vague de froid sur le Nord des États-Unis fait dire à certains (mal informés) qu’il n’y a pas de réchauffement climatique !

La météo correspond au temps qu’il fait un jour donné en un lieu donné. Elle change sans cesse.

La climat se définit avec des moyennes sur des régions plus vastes et des durées plus longues (au moins 10 ans).

Comment être sûrs de la réalité du réchauffement climatique ?

Des nombreuses observations réalisées dans différents domaines scientifiques donnent des indices du changement climatique.

LA DIMINUTION DE LA QUANTITÉ DE GLACE

En Arctique, malgré une oscillation naturelle de la quantité de glace, les scientifiques ont constaté une baisse de la quantité de glace depuis les années 1950. Il en est de même en Antarctique et au Groenland. Le même constat est fait au niveau des glaciers (Himalaya, Alaska, etc).

L’AUGMENTATION DE LA TEMPÉRATURE GLOBALE

À la fin de la dernière période glaciaire, la température a augmenté naturellement jusqu’à -10 000 ans. Depuis, nous sommes dans la période géologique de l’holocène : c’est une période relativement chaude. Cependant, au XXe siècle, les températures sont montées d’en moyenne 1,2°C, ce qui est remarquable.

Au niveau des océans, la température augmente également depuis les années 1980.

L’AUGMENTATION DU NIVEAU DE LA MER

Le niveau de la mer a été plutôt stable de -400 à 1900, puis il a commencé à augmenter. L’augmentation de ce niveau est liée à plusieurs facteurs :

  • la dilatation de l’eau : quand l’eau se réchauffe, elle se dilate. Elle occupe donc plus de place.
  • la fonte de la glace. Attention, ce n’est pas la glace de l’Arctique qui est responsable, car de la glace sur l’eau n’occupe pas plus de volume une fois qu’elle a fondu (vous pouvez faire l’expérience chez vous avec un glaçon dans un verre d’eau). C’est la fonte de glace reposant sur de la terre qui est responsable de l’augmentation du niveau de la mer.

L’OBSERVATION DE LA FAUNE ET LA FLORE

L’observation de la date de floraison des arbres, de l’arrivée des oiseaux migratoires et de la date d’éclosion des œufs montre que ces phénomènes se produisent en moyenne plus tôt dans l’année.

Pourquoi y a-t-il un réchauffement du climat ?

Il n’y a donc aucun doute sur la réalité du réchauffement climatique. Reste à savoir à quoi il est dû. Si le climat se réchauffe, il y a deux suspects possibles :

  • le soleil qui enverrait plus de chaleur
  • l’atmosphère qui garderait davantage la chaleur

LE SOLEIL EST-IL RESPONSABLE DU RÉCHAUFFEMENT ?

L’énergie envoyée par le soleil vers la Terre connait des cycles.

  • Il y a des cycles importants (>20 000 ans), liés à l’orbite de la Terre, son axe de rotation, etc. Ce sont les cycles de Milanković. Cependant, nous observons sur la Terre un réchauffement à l’échelle de un siècle : cette durée est bien trop courte pour que le réchauffement soit imputable à ce type de cycle.
  • Il existe aussi des cycles courts, de 11 ans, durant lesquels l’énergie envoyée par le soleil varie. Mais l’amplitude de ce cycle est vraiment très faible (variation de 0,1°C) et la périodicité de 11 ans ne rend pas compte de ce qui s’est passé depuis un siècle.

Le soleil ne semble pas responsable du réchauffement climatique observé au XXe siècle. On peut donc en déduire qu’il se passe quelque chose au niveau de l’atmosphère.

QU’EST CE QUI A CHANGÉ DANS L’ATMOSPHÈRE ?

L’atmosphère contient plusieurs gaz à effet de serre : H2O (vapeur d’eau), CO2 (dioxyde carbone), CH4 (méthane) pour les plus puissants. La vapeur d’eau contribue largement à l’effet de serre. Cependant, si on met plus de vapeur d’eau dans l’atmosphère, il pleut. Sa quantité ne peut donc pas significativement augmenter. La vapeur d’eau n’est pas responsable du changement climatique.

Il reste deux grands suspects : CO2 et CH4. En observant les courbes de mesure de ces deux gaz dans l’air au fil des décennies, nous constatons leur augmentation à partir de 1900 environ. Pour le CO2, l’augmentation est même de 45 % par rapport au XIXe siècle. Cette augmentation correspond à une réchauffement de 1°C.

Conclusion : les gaz à effet de serre, notamment le CO2 et le méthane, sont responsables du réchauffement climatique.

Comment sait-on que le réchauffement est lié aux activités humaines ?

Maintenant que l’on a identifié les gaz « coupables », nous pouvons nous demander d’où ils viennent et pourquoi ils ont augmenté.

Les gaz à effet de serre proviendraient-ils de l’activité des volcans ?

L’observation des graphiques montrant la quantité de CO2 présente dans l’air depuis 800 000 ans montre des cycles, mais aucune augmentation comparable à celle que nous observons au XXe siècle. [Note pour les curieux: ce sont les carottes de glace qui permettent de trouver la quantité de ce CO2 présent dans l’air il y a si longtemps.]

  • Pourquoi les volcans se mettraient aujourd’hui à faire quelque chose qu’ils n’ont pas fait depuis 800 000 ans ?
  • Si sa présence était due à l’activité des volcans, le CO2 grimperait en escalier (augmentation à chaque éruption de volcan).
  • Les volcans émettent 70 fois moins de CO2 que nous : 0,5Gt contre 35Gt par an.

Les gaz à effet de serre proviendraient-ils de l’activité des humains ?

Parce qu’un graphe sera plus parlant, voici celui proposé par Antoine Bret lors de la visioconférence (les sources des chiffres sont données dans la vidéo):

La courbe rouge correspond à la quantité de CO2 observée. La courbe bleue correspond au calcul effectué uniquement à partir des émissions humaines (combustion des combustibles fossiles). La différence entre les deux courbes correspond à la déforestation (combustion des forêts qui entraine un dégagement de CO2).

Conclusion

Les activités humaines sont effectivement responsables du réchauffement climatique.

Voulez-vous avoir une idée des gaz à effet de serre que vous émettez à titre personnel ? Essayez l’un de ces calculateurs d’empreinte carbone pour en avoir une simulation… et pour obtenir des idées pour réduire vos émissions !

Pour voir la conférence d’Antoine Bret dans son intégralité :

Crédit photo:  Mikhail Nilov sur Pexels 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.