Fermer
Les conséquences du réchauffement climatique

Les conséquences du réchauffement climatique

S’il ne fait aucun doute que le changement climatique est enclenché et qu’on l’on ne peut pas faire machine arrière, connait-on les conséquences du réchauffement climatique ? Il est impossible de tout prévoir en détail et de dire avec précision dans quels délais ces conséquences vont s’opérer. Cependant, les spécialistes savent déjà grosso-modo ce qui va changer. Voyons 5 grandes conséquences du réchauffement climatique, qui elles-mêmes ont des impacts…

1. Montée des eaux et réfugiés climatiques

montee-eaux-rechauffement-climatique
Photo de hitesh choudhary provenant de Pexels

Cela est une évidence : si l’eau monte, elle grignote sur les régions côtières. Si le réchauffement climatique entraine la fonte des glaciers, de la glace du Groenland et de celle de l’Antarctique, le volume d’eau issu de ces deux dernières va fortement augmenter le niveau de l’océan. Pour exemple :

L’Antarctique qui fond, cela ferait 70 mètres de plus : Paris serait sous l’eau.

Jean-Marc Jancovici, Le changement climatique expliqué à ma fille

Nous n’en sommes pas là et Paris ne sera pas sous l’eau dans le siècle qui vient, mais la montée des eaux prive déjà de leur habitat de nombreuses personnes. C’est déjà le cas dans les îles du Pacifique, dans lesquelles des villages ont dû être déplacés à cause de la montée du niveau d’eau.

Les îles du Pacifique ne sont pas les seules à être menacées : par exemple, nos littoraux français pourraient bien être dramatiquement redessinés d’ici plusieurs décennies. L’élévation du niveau de la mer aura plusieurs conséquences :

  • destruction d’infrastructures routières, ports, centrales électriques, etc.
  • perte de surfaces agricoles,
  • nappes phréatiques situées près de la côte qui pourraient devenir salées,
  • destruction des habitations littorales et déplacement des populations,
  • conflits, tensions politiques, voire émeutes ou guerres liées aux déplacements des populations.

2. Évènements météorologiques extrêmes

destruction-foret-rechauffement-climatique

Le réchauffement pourrait amener avec lui son lot d’évènements météorologiques destructeurs des paysages et des infrastructures et entrainant de nombreux morts.

Les feux de forêts

Il ne se passe pas un été sans un épisode d’incendie ravageur. Même si les départs d’incendie ne sont qu’en minorité d’origine naturelle (foudre, orages), les conditions climatiques sèches augmentent leur intensité et les rendent difficilement contrôlables. Les conséquences sont alors catastrophiques sur la biodiversité, comme cela a été le cas en Australie avec l’incendie de 2019-2020.

Des épisodes systématiques de canicule

Durant l’été 2003, l’Europe a connu un épisode d’une ampleur exceptionnelle : « Dans la plupart des stations météorologiques, le mercure a atteint ou dépassé 40 °C. » (source : Wikipedia). Cela avait entrainé en France une surmortalité de 55%.

Si la température moyenne mondiale augmente de 3°C, cela équivaudrait en Europe à une augmentation de 4 à 5°C (le réchauffement étant plus important sur les continents que sur les océans). Ces 5°C de plus, ce sont ceux de la canicule de 2003. Cette canicule deviendrait alors une norme aux conséquences dramatiques sur l’agriculture, les forêts, la santé et le vivant tout entier.

Des ouragans et cyclones plus intenses

Le réchauffement climatique va amener une augmentation des températures au niveau du sol. Ainsi, l’écart de température entre les hautes couches atmosphériques et le sol va s’intensifier. C’est cela qui pourrait favoriser la violence (voire la fréquence) des ouragans, tornades et tempêtes.

3. Réchauffement climatique et développement de maladies

maladies-vecteurs-rechauffement-climatique
Photo de Anuj provenant de Pexels

Si le coronavirus (Covid-19) a mis à mal nos organisations humaines, nous ne sommes probablement pas au bout de nos peines. En effet, le réchauffement climatique va avoir pour conséquences une augmentation des maladies et le développement de maladies dans des régions du monde où elles n’existaient pas. Les microbes apprécient la chaleur, et ce ne sont pas forcément des microbes sympathiques comme ceux qui régulent nos intestins !

En particulier, les maladies à vecteurs (dans lesquelles le virus, la bactérie ou le parasite pathogène est transporté par un animal, en général un insecte) pourraient se répandre. Par exemple celui des tiques responsables de la maladie de Lyme :

L’augmentation de la température au Canada crée un environnement plus favorable pour les tiques et prolonge la saison d’activité des tiques.


Bouchard C, Dibernardo A, Koffi J, Wood H, Leighton PA, Lindsay LR. Augmentation du risque de maladies transmises par des tiques en raison des changements climatiques et environnementaux. Télécharger le PDF de l’étude

4. Baisse des rendements agricoles accompagnée de pénuries alimentaires

Les évènements météorologiques extrême évoqués ci-dessus vont mettre en difficulté notre production alimentaire, en particulier dans les régions fragiles. Par exemple, l’Afrique qui souffre déjà de la sécheresse, ou l’Asie du Sud Est qui essuie les pluies torrentielles de la mousson.

En zone tempérée, un réchauffement rapide affectera les plantes (cultivées ou pas) de multiples manières :

  • trop d’eau tout d’un coup, ou trop peu d’eau,
  • trop de chaleur,
  • nouvelles agressions liées aux insectes ravageurs ou aux parasites.

De plus, les incendies de forêts évoqués au point 2 ont des conséquences sur les pluies. En effet, « l’existence ou non d’une forêt modifie la pluie locale, ce qui peut avoir des conséquences sur l’agriculture » (Jancovici).

Si les plantes sont affectées, les animaux le seront aussi, y compris les poissons. D’ailleurs, l’actuelle surpêche effectuée dans les océans, associée à leur pollution et au réchauffement climatique, fait de l’océan un « quasi-désert » au regard de son immensité.

5. Impacts sur la biodiversité

diminution-biodiversite-rechauffement-climatique
Photo de Simbi Yvan sur Unsplash

La biodiversité est déjà atteinte à cause des activités humaines directes comme la traque des gorilles et la destruction de leur habitat (les forêts). Les conséquences indirectes des activités humaines, comme la pollution ou l’augmentation des émissions de CO2, affectent la biodiversité sur de nombreux plans. Par exemple, une partie du CO2 que nous émettons dans l’air est absorbée par l’océan, entrainant l’acidification de son eau. Cette acidification met en péril les coquillages, crustacés, tortues et certains coraux qui ne peuvent plus fabriquer leur coquille calcaire (car l’acide dissout le calcaire).

Si les espèces vivantes ne s’adaptent pas au réchauffement climatique, elles ne pourront pas survivre. Nous l’avons vu au point 4, si les plantes sont menacées, ce n’est pas seulement notre rendement alimentaire qui est menacé. C’est aussi la survie des animaux.

Si les forêts disparaissent dans des incendies, ce sont aussi les animaux qui y habitent qui risquent de disparaitre. Et si ces animaux disparaissent, ils ne mangeront plus certains des insectes qui nous rendent malades ou qui dévorent nos cultures. De quoi augmenter encore les maladies, les pénuries alimentaires et les tensions socio-politiques associées…

Conclusion

Les conséquences du changement climatique, ce n’est pas seulement être en tee-shirt un peu plus souvent dans l’année. Trois minuscules degrés de plus sur la planète, cela aura un impact important sur la biodiversité et sur l’humanité.

Les scientifiques s’accordent pour dire que le réchauffement est irréversible, et qu’il pourrait même s’emballer. Comment alors garder de l’espoir ? D’abord, en se souvenant que si nous sommes incapables de maitriser la situation, Jésus-Christ le peut. Et il le fera en temps voulu.

Que pouvons-nous faire alors ?


Sources :
- Le changement climatique expliqué à ma fille, Jean-Marc Jancovici
- Augmentation du risque de maladies transmises par les tiques dans le contexte des changements climatiques et environnementaux (pdf)

Crédit photo :
 Photo de Johannes Plenio provenant de Pexels 


Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.